Avertir le modérateur

29/10/2011

Caricature David Cameron

caricature,david cameron,macbeth,barack obama,usa,europe,angela merkel,fanzine,satirique,anarchiste,au trou,dessin,presse,zombi

Le Royaume-Uni d'Angleterre depuis Shakespeare n'a cessé de décliner spirituellement, à mesure qu'il a vu sa puissance augmenter. Cette puissance est liée à la capacité de l'Angleterre de s'adapter à toutes les métamorphoses politiques. Cherche-t-on la formule monarchique ou dynastique la plus parfaite ? C'est dans l'Angleterre qu'on la trouvera. Cherche-t-on la formule démocratique la plus évoluée ? C'est encore en Angleterre qu'elle se trouve, cohabitant harmonieusement avec la précédente. Cela explique que toutes les velléités de découvrir le secret de la puissance, depuis les "Lumières" au moins, si ce n'est la Renaissance, jusqu'à Karl Marx, se sont tournées du côté de l'Angleterre. (...)

 

Tandis que la philosophie allemande, aux yeux de Karl Marx, ne fait que radoter un catéchisme éculé, adapté à l'exigence nouvelle de méduser, non plus le monde paysan mais le prolétariat*, il y a en revanche dans la pensée britannique un motif, si ce n'est plus sincère que l'éternel recyclage des vieilles amulettes, du moins plus efficace. Et le secret de la religion ne se cache pas dans l'apparat et le faste des rituels, mais dans l'efficacité. Une fois perdue l'efficacité à agréger ses membres entre eux, la religion meurt, comme une fourmilière dont on aurait prélevé la reine.

Bien sûr l'idée que l'imitation de l'animal et de sa puissance instinctive est le propre du mouvement religieux, familial (la meute de loups), aussi bien que statistique (la ruche), n'est pas une invention de Marx : elle remonte au moins à Homère et à la démolition des idoles égyptiennes par les Grecs. N'est "marxiste" que la confirmation de par Marx de la prophétie de Shakespeare que ce mouvement religieux s'achèvera nécessairement dans la bestialité humaine.

+

Si les tragédies de Shakespeare sont peuplées d'autant de félons : MacBeth, Claudius, Polonius, Wolsey, Thomas More (type du félon imbécile ou du cocu), etc., c'est pour mieux signifier, de la part du prophète, qu'il faut s'attendre à tout de la part de sa "mère-patrie", sauf à la franchise. Mère la plus puissante, et la plus terrible.

De fait, par son subtil esprit de perfidie et de division, l'Angleterre a su résister à toutes les invasions de barbares : Espagnols d'abord, puis Français, et enfin Allemands ; une endurance soumise à la condition du plus strict égoïsme et parasitisme vis-à-vis de toutes les autres parties du monde. D'où le mélange de fascination et de répulsion qui vient à un Français quand on lui parle de l'Angleterre. C'est une vouivre.

Samuel Johnson l'a bien compris : non seulement le diable est l'inventeur du libéralisme, mais le théâtre de Shakespeare n'est pas un spectacle ordinaire.

 

*Il va de soi, et cela irait encore mieux sans les tripotées de démagogues républicains ou fachistes, que la première fin de l'athéisme populaire est d'arracher l'ouvrier à des croyances paysannes, et ainsi de lui désapprendre la religion de ses anciens maîtres pour l'attacher autrement. La pensée républicaine dite "laïque" diverge donc ici nettement des "Lumières françaises". On ne trouve dans celles-ci aucune tactique similaire, ni méthode pour astreindre la classe ouvrière à un esclavage plus rude encore que le précédent. Le républicanisme a plutôt son pendant dans le stalinisme ou l'hitlérisme. Il devient lettre morte dans l'économie en phase tertiaire terminale, quand la production industrielle et l'esclavage sont "sous-traités" en Asie et en Inde.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu