Avertir le modérateur

08/02/2012

Le Dicton du Jour

La politique est l'art de faire rêver. La caricature est l'art de briser les rêves.

23:02 Publié dans Fauchon la Culture ! | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : caricature, au trou, fanzine, anarchiste | | |

Commentaires

ça sera pas perdu pour tout le monde...
« (…) Ces (rêves) améliorations, comme vous les appelez, me semblent comme autant de maillons dans la longue chaîne de la corruption qui réduira bientôt en esclavage la race humaine tout entière et la plongera dans une misère incurable ; vos améliorations se déroulent suivant une croissance simple, tandis que les besoins factices et les appétits artificiels qu’ils engendrent procèdent, eux, suivant une croissance exponentielle. C’est ainsi qu’une génération acquiert cinquante besoins et qu’on invente cinquante manières de les satisfaire, qui chacune à son tour en engendrera de nouvelles, si bien que la génération suivante en a cent, celle d’après deux cents, celle d’après quatre cents, jusqu’à ce que chaque être humain devienne un tel composé d’inclinations perverses qu’il se trouve entièrement à la merci des circonstances extérieures, perd toute indépendance et toute originalité et dégénère si rapidement de la dignité primitive de son origine sylvestre qu’on ne voit guère d’autre perspective pour l’espèce humaine que celle de périr exterminée par sa propre imbécilité et sa propre ignominie (…) »
Trio sublime, de Thomas Peacock (1785-1866).

Écrit par : Fodio | 09/02/2012

On peut rapprocher en effet le rêve de la flatulence, biologiquement très proches ; ça n'est pas un hasard si le peintre fachiste Salvador Dali (fachiste "à l'espagnole", c'est-à-dire en conservant un sens des affaires aigu) a écrit longuement sur le pet, en même temps qu'il a peint des formes très oniriques/gastronomiques, sur des toiles cirées.
Si je devais citer un peintre pour illustrer le néo-nazisme BCBG qui règne aux Etats-Unis, je citerais Dali. Il se fout de la gueule du spectateur avec plus de talent que Picasso, qui d'une certaine façon maîtrise moins son art, est plus convaincu que Dali de faire un truc neuf, et non du recyclage, comme tout styliste qui se respecte. Dali se fout de la gueule du spectateur à la manière du commerçant qui fourgue pour 100 ce qui en vaut 10. Ou du démagogue qui fait croire à son client qu'il contribue à la démocratie.

Écrit par : Télémax | 09/02/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu