Avertir le modérateur

22/02/2012

Le Dicton du Jour

La droite libérale est redevable à la gauche de lui fournir la vaseline nécessaire pour enculer le peuple. Cette vaseline a pour nom la "culture". (...)


La culture vise à asservir à un ordre moral ou éthique les personnes les moins intéressées au pacte social, et par conséquent à dissimuler l'iniquité irrémédiable de tout ordre social.

Il n'est guère difficile de comprendre que la culture joue le même rôle dans l'ordre républicain que celui joué par le culte catholique romain dans l'ancien régime monarchique. L'esprit de communion et de sacrifice passe par la culture ; l'aptitude de l'élite à se dérober aux prescriptions de l'éthique, celle-là même qui conforte sa position dominante, est semblable à celle du clergé romain, du temps où l'Eglise romaine n'avait pas encore versé dans la morale pure.

L'éthique n'est qu'un moyen de domination : dès lors, les infractions commises par le clergé n'altèrent pas (ou peu) l'éthique, purement fonctionnelle. Ne se plient à l'éthique, en croyant qu'elle est source d'altruisme ou de paix, que les imbéciles. C'est une prédiction très juste de la part de Marx que la multiplication des imbéciles par le régime républicain, dans une proportion qui excède celle de l'ancien régime*. Cet effet multiplicateur répond au besoin de sidération à l'échelle mondiale.

L'ordre moral ou la culture occidentale dite "post-moderne" a pour vocation de se tourner vers l'extérieur, depuis que la résistance intérieure des peuples occidentaux a été vaincue, et comme l'enjeu consiste désormais d'abord à asservir le tiers-monde et les nations émergentes concurrentes. Si le scandale provoqué par l'ancien directeur du FMI est aussi retentissant, cela n'est bien sûr pas dû à la gravité d'un péché dûment confessé à la télévision, même s'il contrevient à la morale féministe, mais en raison du rôle crucial joué par le FMI dans le diktat des nations occidentales, de sorte que l'imagerie pieuse des droits de l'homme et de l'éthique républicaine a été bafouée à la place et à l'instant même où elle s'avère le plus nécessaire.

Comme certains édiles républicains à moitié gâteux le souhaiteraient, inquiets pour leur sécurité et position personnelles, il est trop tard pour restaurer l'éthique républicaine aux yeux des jeunes générations européennes : d'abord parce qu'elle a perdu sa raison sociale ; elle est devenue moins utile que l'argent de poche. Ensuite parce que l'hypocrisie de l'éthique républicaine et celle de ses actionnaires éclate de tous les côtés. La culture, comme tout vernis, finit par craquer.

Bardamor

*On peut faire le constat en France depuis la Libération d'une censure d'Etat stricte de tous les penseurs qui dénoncent la culture comme un instrument de subversion : K. Marx, L.-F. Céline, G. Orwell (voire G. Bernanos ou S. Weil, contempteurs parmi les plus véhéments d'un régime gaulliste qu'il convient désormais d'idolâtrer, selon le catéchisme civique).

15:25 Publié dans Fauchon la Culture ! | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : au trou, fanzine, anarchiste, satirique, journal | | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu