Avertir le modérateur

19/04/2012

Ma Vie, mon Crayon

Bien que je n'aime pas le dessin de la couvrante, trop efféminé à mon goût, spontanément j'ai envie de faire la pub du dernier n° de PSIKOPAT (actuellement en kiosque), à quelques jours de la grand-messe national-socialiste, alors que les candidats se dépêchent d'expédier leurs ultimes professions de foi aux quatre vents.

psikopat,publicité,au trou,fanzine,gratuit

Est-ce que ça n'est pas sidérant que le dernier reste d'irréligion française soit incarné par un canard qui n'a pas guère de prétention au-delà de faire rire ses lecteurs ? De Rabelais, de Molière, d'Alphonse Allais, de Jarry, de Louis-Ferdinand Céline, il ne reste plus rien ou presque ! Tout a été ratiboisé et remplacé par des sermons de curés boches. Ah, t'as l'air malin quand tu gobes Einstein tout en y entravant que dalle ; t'as l'air de Trissotin ou du bourgeois gentilhomme. (...)

 


La salutaire défiance française vis-à-vis du clergé et des politiciens a été complètement abolie par la bourgeoisie libérale et la télévision, qui a le don de fabriquer de toutes pièces des marionnettes ou des épouvantails comme Mélenchon ou Le Pen.

La religion socialiste, la moins française de toutes, on nous la tartine de tous les côtés au moment même où le masque socialiste se décolle, partout, en Europe, dans le monde ; au moment où il apparaît clairement que la fraternité républicaine est indexée sur l'or. Même la fracture entre le FN et le Front de gauche, partis de smicards et d'assurés sociaux proches, est de nature fiscale.

Contrairement à ce que dit Mélenchon, le scrutin de dimanche prochain n'est pas le premier geste de la rébellion, mais le dernier. Pour qu'il le soit, le minimum serait que la réaction soit majoritaire ; et elle ne le sera pas ; à cause de Le Pen et Mélenchon qui divisent les chômeurs et les syndicalistes. Mélenchon comme Le Pen n'est qu'un baratineur : un journaliste.

Gardons-nous de croire au mensonge socialiste : mieux vaut comprendre en quoi il est la cause de tant de dégâts, et la plus sournoise incitation à la guerre, tant qu'il est encore temps. Le socialisme justifie le plus grand nombre de crever pour les plus vaines raisons : voilà pourquoi il est con, allemand et non français. Voilà pourquoi les Etats-Unis, d'où la compétition est orchestrée à l'échelle mondiale, ne peuvent pas se passer de la pommade socialiste.

Mieux vaut avoir l'intelligence des dessinateurs du PSIKOPAT, qui sentent bien que cette élection pue la foire d'empoigne à plein nez. Mieux vaut s'abstenir. Si vous n'êtes pas un salaud, à la prochaine volée de roquettes sur des populations civiles arabes, vous regretterez d'avoir foutu votre bulletin dans l'urne. Voter c'est la nécrophilie du tout petit insecte qui suce un peu d'espoir dans le cadavre de la République. Cette vieille salope est morte depuis longtemps, plus froide que la plus froide de vos arrières-grand-mères. Ne reste plus que le bas de laine. La bonne nouvelle c'est que la République n'était qu'une pure fiction. Chassez la fiction, la réalité demeure intacte.

Bardamor

11:47 Publié dans Fauchon la Culture ! | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : psikopat, publicité, au trou, melenchon, fanzine, gratuit | | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu