Avertir le modérateur

08/05/2012

Caricature Orelsan

caricature,orelsan,eminem,sale pute,au trou,anarchiste,satirique,editorial cartoon,dessin,presse,journal,zombi

Caricature en lien avec les poursuites engagées contre le "Eminem" français, le rappeur Orelsan et la chanson "Sale Pute", qui avait valu à Orelsan lors de sa sortie, il y a quelques années, les foudres des ligues de vertu féministes, et la censure médiatique (interdiction de vendre à la Fnac).

On peut se livrer à toutes les exactions qu'on veut sur les femmes, en commençant par les utiliser comme appât publicitaire, du moment qu'on tient des propos féministes. On estime que l'industrie du porno aux Etats-Unis a fait travailler, depuis qu'internet existe, plusieurs centaines de milliers d'esclaves sexuels. Cela n'a pas conduit pour autant la France a rompre ses liens diplomatiques avec les Etats-Unis.

Le jeune Normand politiquement incorrect Aurélien Cotentin a invoqué pour sa défense la liberté d'artistes tels que Picasso ou Nabokov. Plus efficacement encore, il aurait pu citer le marquis de Sade, qui pousse le goût de la propriété au-delà des limites du bon goût républicain ; plus récemment, c'est Frédéric Mitterrand qui a invoqué pour sa propre oeuvre l'argument de la "licence artistique", afin de pouvoir écrire des romans pédo-pornographiques et diriger un ministère (chargé de la mise en place du contrôle de la propriété culturelle).

Le procès fait à Orelsan confirme l'anarchie : il n'y a jamais eu et il n'y aura jamais de licence artistique accordée par l'Etat qu'aux artistes les plus serviles. Il semble que cette morale de marchands de tapis, qualifiée pompeusement "d'éthique républicaine", perde de plus en plus de terrain dans les jeunes générations. Peu à peu, elles se rendent compte de la vénalité de leurs parents. Bientôt il n'y aura plus que des athées ?

Bardamor

Commentaires

Il y a liberté d'expression et liberté d'expression. Vous êtes bien tous les mêmes, sales français qui puent. Vous pouvez bien taper sur vos gonzesses bande de pédés. Allez bon j'te vire.

Écrit par : Skunk | 18/05/2012

La liberté d'expression est une expression inventée pour faire croire qu'il suffisait à une saloperie d'être dénoncée, afin qu'elle cesse. L'atteinte à la liberté d'expression au nom des lois est la démonstration qu'en des temps hypocrites, expliciter certains états de faits renvoie à la nature réelle du censeur. On interdit l'expression de la misogynie dans une société misogyne (qui fait croire aux femmes des balivernes), on interdit l'expression du racisme dans uns société raciste (où on massacre des musulmans en terres lointaines au nom des droits de l'homme), on interdit l'expression de l'antisémitisme dans uns société vivant de ce même antisémitisme (comment justifier la domination si ce n'est en la muant victimaire), on interdit le fascisme dans uns société fasciste.

Pour ce qui est de cogner les femmes, aucun misogyne sérieux ne s'égarerait à faire aveu d'égalité avec une femelle.

Écrit par : macp | 18/05/2012

- Le bon plaisir du marquis de Sade est d'étrangler et violer des femmes, sans souci de parité. Il n'en est pas moins un écrivain BCBG. Sade défend en effet la propriété.
- Arte, la chaîne du bon goût culturel néo-nazi diffuse régulièrement des films de cinéastes japonais dont l'activité cérébrale principale consiste à filmer des femmes masochistes qui apprécient de se faire mollement torturer. Néanmoins Arte ne s'en prend pas aux banques. Etc.
- Orelsan pose la question : pourquoi tant de tartufferie ? La réponse est : l'éthique républicaine est une protection bancaire plus efficace que l'acier des coffres.

Écrit par : Bardamor | 19/05/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu