Avertir le modérateur

09/05/2012

Totalitarisme de gauche

Dans un régime totalitaire, la connerie est essentiellement d'origine juridique (le culte de l'identité est un bon exemple) ; de sorte que l'iniquité progresse à mesure que s'étend la toile du droit. Les promesses de justice sociale des régimes socialistes ou républicains se trouvent catégoriquement démenties par les faits, mais n'en conservent pas moins leur pouvoir de séduction.

Au sens où le totalitarisme requiert la promesse de justice sociale et d'équité, il est de gauche. Comprenez que le gauchissement est celui du droit, et que la tyrannie s'en est passée tant qu'elle a pu se contenter de s'imposer par la violence physique.

Karl Marx, strictement censuré dans le régime républicain, n'est pas de gauche puisqu'il est le plus dissuasif de faire confiance à l'institution judiciaire pour libérer l'homme.


Le prisme rassurant du droit est l'outil le moins scientifique. L'importance accordée par Marx à la critique suffit à indiquer un propos plus artistique que moral ou politique. C'est d'ailleurs l'effort critique de l'artiste qui le détourne des préjugés du temps et de la culture et le rend politiquement incorrect.

L'historien verra bien mieux que le juriste, dans la nécessité de l'organisation d'une société pléthorique, à l'échelle mondiale, la principale cause de l'aveuglement juridique.

Karl Marx qualifie exactement l'existentialisme d'onanisme ; cette philosophie morale ou cette éthique imprégnée de préjugés juridiques procède au remplacement de la métaphysique par la morale pure. Le "vivre pour vivre" imbécile et qui place l'homme dans un état d'infériorité philosophique au regard de l'animal - ou encore l'éloge de l'intériorité et sa rhétorique abstraite, ont d'abord un rôle fonctionnel : celui d'abrutir l'élite républicaine. La prévention de Marx vis-à-vis de l'élite républicaine, voilà le marxisme véritable : l'officier mène ses troupes au combat de la manière la plus efficace, mais il est en même temps le moins lucide sur les causes de la guerre. Et il en est de même au sein du charnier de la guerre économique.

La meilleure façon de conforter le totalitarisme nazi, c'était de lui attribuer des causes idéologiques, de le faire reposer sur la folie d'un seul homme, en dissimulant sa foi et sa raison juridique et économique. Et c'est ce que l'élite républicaine à fait, avec un cynisme absolu, le plus grand manque de respect pour les cadavres, sous le couvert de les honorer. L'élite républicaine a rempli sa vocation qui est, quelle que soit son étiquette, d'entretenir le populisme. Aujourd'hui encore, ce sont les élites républicaines qui tentent de réduire complètement au silence les artistes qui soulignent le caractère pornographique et mercantile du nazisme, derrière le leitmotiv de la civilisation et du bonheur mis en avant par le régime nazi.

Cette caractéristique bien française de croire la bêtise proportionnelle dans une société au rôle joué par l'éthique, c'est encore l'élite républicaine qui s'est chargée de l'éradiquer. Or, la bêtise entraîne la bestialité.

Comme les personnes aliénées sont marquées par les stigmates du droit, tous les symptômes de la folie révèlent un arrière-plan juridique ; le fou s'appuie comme l'homme de loi sur le néant. L'éthique biaisée de gauche est significative de la folie totalitaire, c'est-à-dire d'une tyrannie qui s'avance masquée. Les gens de gauche sont les plus persuadés que leur éthique s'oppose au commerce et au mercantilisme, alors qu'elle est la plus impuissante à le faire. La morale de gauche a-t-elle enrayé en quoi que ce soit le viol des consciences par les publicitaires et leurs efforts pour réduire l'homme à une livre de chair ? Absolument pas. L'éthique de gauche est donc nulle et non avenue. La tartufferie moderne au service des tyrans, drapée dans l'argument spécieux de la démocratie, qui n'a jamais existé, la prétendue disposition des propriétaires à la fraternité étant pure tactique du loup afin de s'approcher plus près de l'agneau.

Télémax


13:49 Publié dans L'Odeur du Danemark | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fanzine, anarchiste, karl marx, au trou, satirique, totalitarisme | | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu