Avertir le modérateur

11/05/2012

Dieudonné censuré

L'humoriste français Dieudonné vient d'être censuré en Belgique et son spectacle interrompu par les forces de police. Il est accusé de xénophobie par les autorités belges ; un comble, puisque les Belges sont les inventeurs du racisme entre blancs wallons et blancs flamands.

 

Cette "histoire belge" de racisme entre blancs illustre que l'idéologie raciste est un argument nationaliste déguisé, et que le nationalisme est une religion de propriétaires. Ainsi quand le racisme est pénalement réprimé, il prend d'autres formes, comme l'anti-islamisme, certains laïcs républicains suggérant que l'islam représente une menace majeure (un comble, quand on sait les milliards de litres versés au XXe siècle à cause de conflits entre régimes laïcs républicains). (...)


Quant à la moraline antiraciste républicaine, de très nombreuses raisons dissuadent d'embrasser cette morale hypocrite et absurde. Je ne suis pas antisémite, mais je n'ai rien en commun avec les juifs qui prétendent que leur droit de propriété sur le territoire d'Israël leur a été accordé par dieu ; c'est une façon indirecte d'adorer le veau d'or et de conforter ceux qui comparent la nationalisme israélien avec le nazisme. C'est un blasphème équivalent à la monarchie chrétienne de droit divin. Je le souligne, non pas pour le plaisir de faire un cours d'histoire, mais pour souligner combien Marx a raison de souligner que la propriété et le droit sont les principales causes de l'idéologie et des fausses religions. Combien aussi le dieu des juifs a raison de vouer aux gémonies par la voix de Moïse les renégats idolâtres. Une telle idolâtrie, inscrite dans la constitution républicaine, garantit le mieux la permanence de l'iniquité.

- On s'offusque de banquiers qui spéculent sur la faillite de certaines nations, en toute bonne conscience. C'est ne pas voir que la principale fonction de l'éthique consiste à laver l'argent de tout soupçon d'incitation au fanatisme religieux. De fait on ne trouve pas chez les moralistes ou les professeurs d'éthique de critique de l'argent, ni d'élucidation par ce biais de la perversion irrémédiable des rapports sociaux. Shakespeare, Molière, Marx, dénoncent le caractère subversif de l'argent : non seulement ce ne sont pas des moralistes, mais ils ont dû affronter la haine du clergé, et l'affrontent encore.

On peut être certain que le clergé républicain qui fait l'éloge de la folie, notamment dans l'art, cherche au fond à protéger le droit et la propriété. Car l'argent est à la fois le langage le plus pur ou le plus abstrait, et le moins logique, le moins universel mais le plus social. Celui qui veut "un dieu qui danse", n'a qu'à se prosterner devant le veau d'or.

Lorsqu'une société est en faillite, elle se dissout inévitablement et sa profonde division apparaît. L'éthique se contente de poser l'unité comme une hypothèse, mais ne l'accomplit jamais que dans les cimetières.

La logique dissuade d'affronter les puissants pour leur reprendre les richesses qu'ils ont accaparées. En effet l'argent a le don de trahir ceux qui le possèdent ; c'est le plus redoutable ennemi intérieur de l'homme.

13:15 Publié dans Ecran Total | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fanzine, au trou, anarchiste, dieudonné, censure | | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu