Avertir le modérateur

02/06/2012

Caricature Vladimir Poutine

caricature,vladimir,poutine,françois hollande,russe,bachar el assad,au trou,fanzine,satirique,anarchiste,editorial cartoon,dessin,presse,journal,zombi,webzine

- Vladimir Poutine en tournée à Paris ne s'est pas privé de rappeler au nouveau président français que Bachar-el-Assad a été plus fréquemment l'hôte de la France que de la Russie, et que les opérations commando franco-américaines en Irak, en Afghanistan, ou en Libye, se sont soldées par des échecs cuisants.

- A Vladimir Poutine qui défend les organisateurs ukrainiens de la prochaine coupe d'Europe de football, au nom du sport, François Hollande n'a pas eu le courage d'opposer le caractère de gigantesque foirail politico-commerciale de la coupe d'Europe, doublée du trafic de chair humaine le plus contraire aux droits de l'homme.

- Le langage diplomatique atteint le degré de mensonge éhonté où la démocratie ne peut plus apparaître que comme un grossier slogan religieux. Le type de mascarade auquel Poutine et Hollande viennent de se livrer est dissuasif pour qui n'est pas entièrement cynique de voir dans l'argument démocratique autre chose qu'une rhétorique extrêmement perverse (...).


Il est difficile de ne pas voir, dans cette diplomatie démoniaque, une menace pour la communauté internationale qui prétend régler ses différents de façon diplomatique.

On voit bien que deux modes de gouvernement s'opposent ici en réalité, correspondant à deux niveaux de développement économique ou d'enrichissement différents. L'exigence pour les dirigeants des pays occidentaux les plus riches, et les 3/4 du personnel médiatique sont destinés à cet usage, est de présenter leur action politique à la société civile, sous le jour le plus moral possible, quand l'Occident démocratique se distingue par sa capacité d'enrichissement plus grande et son aptitude à sous-traiter la violence militaire et l'esclavage.

Bien évidemment, aucun Français ne peut ignorer comment un chef d'Etat autocratique tel que Bachar-el-Assad réagit en cas de sédition d'une partie de ses administrés ou de son armée ; aucun Français ne peut l'ignorer, puisque la France et de Gaulle ont plongé dans un conflit qui a fait 200.000 morts en Afrique, dans un contexte colonial qui a changé depuis d'aspect, mais reste un contexte colonial.

La diplomatie française applique à la Syrie, comme à l'Irak auparavant, la stratégie qui a permis aux Etats-Unis de bouter les colons français hors d'Afrique du Nord.

Bien que ces régimes s'affrontent sur les principes, ils sont essentiellement mûs par le commerce international, qui justifie les mensonges diplomatiques à l'attention du corps électoral.

Les Français devraient s'abstenir strictement de participer aux scrutins électoraux, pour les raisons qui suivent, et que les rencontres diplomatiques au sommet de la communauté internationale mettent en exergue :

1. Parce que l'invitation "à se salir les mains" au contact de la politique est une doctrine nazie, étrangère à la France ou à l'humanisme. La volonté de puissance ne peut avoir de bénéfice qu'en termes médical, et sans aucun doute l'humanisme véritable n'accorde à la volonté de puissance collective, c'est-à-dire à la politique, qu'une valeur néfaste et autodestructrice à long terme.

Le socialisme de Sartre n'est, exactement comme celui d'Hitler, qu'une façon de rouler les ouvriers dans la farine ou de les enrôler dans une partie qui n'est pas la leur.

2. Parce que le machiavélisme diplomatique (dont la (re)construction européenne est principalement faite) peut seulement faire valoir son effet retardateur des conflits. Quand la guerre finit par éclater après l'échec des négociations diplomatiques, elle apparaît presque comme un moment de vérité ou de franchise. Très tôt, Homère a su discerner cet notion essentielle : la guerre a le don de crever l'abcès de l'hypocrisie sociale qui règne en temps de paix. La démocratie vaut par conséquent en tant que mensonge, et sa capacité à retarder la guerre n'est que relative et partielle.

Très tôt Homère illustre que le plan politique est un plan totalitaire sans issue, puisque la vérité est insupportable sur le plan politique, mais que la puissance du mensonge politique n'est jamais assez forte pour maintenir l'ordre durablement. On voit d'ailleurs que dans le domaine de l'ordre, l'Egypte antique est indépassable ; on pourrait presque dire que c'est le mensonge le plus beau et le plus durable, mais dont la formule tyrannique est aussi une des meilleures garanties de longévité.

3. L'abstention ne changera rien au cours de la politique, dont il est avéré que l'axe principal, selon le diagnostic quasiment homérique de Marx, est le commerce international, qui détermine essentiellement la diplomatie internationale.

Encore une fois, la démocratie n'est qu'une façon de nimber les pratiques du commerce international d'une aura éthique, d'autant plus indispensable que ces pratiques sont violentes et crapuleuses.

Drastiquement, on peut résumer le problème ainsi : BHL est-il un histrion en proie à une folie de nature éthique (les aliénés sont obsédés par l'éthique, et comme marqués par ses stigmates) ? Si vous croyez que non, alors vous pouvez croire à la démocratie. Si son cas vous inquiète, alors vous pouvez douter que la démocratie est autre chose qu'un voile réconfortant, tendu par un clergé pléthorique.

Si je cite le cas de BHL, c'est qu'il épouse à mon avis le mieux la rhétorique démocratique la plus moderne ; comme Louis XIV a pu dire "L'Etat, c'est moi.", pour définir un mode de pouvoir proche de celui de Bachar el Assad, BHL pourrait dire : "La démocratie, c'est moi." Tout indique dans son comportement qu'il le pense.

L'abstention ne changerait rien sur le plan économique. En revanche elle pourrait avoir l'effet de replacer le personnel politique face à des responsabilités, que l'hypothèse démocratique a tendance à dissoudre complètement, étant donné les trésors de ruse que politiciens et journalistes doivent déployer pour entretenir la fiction de la "souveraineté populaire", quand les conditions de la "souveraineté monétaire" orientent de manière beaucoup plus certaine la politique française.

Mais surtout l'abstention est un geste significatif pour se dégager du plan démocratique totalitaire, sournoisement nihiliste parce que sans issue.

Bardamor

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu