Avertir le modérateur

21/06/2012

Football et Populisme

Les autorités morales de gauche sont plutôt emmerdées avec le football, qui fait apparaître l'argument culturel de ce parti comme la plus pure tartufferie, en soulignant que la culture de gauche, comme celle de droite, repose essentiellement sur le commerce et l'argent.

Le krach des valeurs de gauche - masqué temporairement par l'élection de François Hollande -, s'explique essentiellement par la capacité des Français à reconnaître au fil des trente dernières années l'hypocrisie des valeurs de gauche. Les plus lucides voient même que le sens du "gauchissement" est essentiellement d'ordre publicitaire ou médiatique. (...)


Ce n'est même pas un député de gauche qui a dénoncé, au cours de la précédente législature, l'invraisemblable racket fiscal des clubs de football français afin de financer leur pitoyable compétition, sans cesse émaillée de scandales crapuleux, à mi-chemin entre le mobile mafieux et le national-socialisme.

- La gauche et le football traduisent exactement le même mouvement social, et comme ce mouvement est synonyme du populisme, l'anarchiste n'a aucune raison d'y céder. Il en a d'autant moins quand il a été convaincu par Marx que l'opium du peuple est précisément cette religion populiste, ce culte identitaire narcissique ou flatteur, versé goutte à goutte dans l'oreille du peuple pour mieux le suborner, exactement selon le procédé du catholicisme romain avant qu'il ne soit démodé.

- Ainsi le football - spectacle à vrai dire bien plus étranger à la France que l'étranger d'origine la plus lointaine - renseigne non seulement sur la nature du populisme, parfaitement impopulaire puisqu'il trouve son origine dans l'élite, ainsi que sur le mouvement régressif de la société, caché derrière l'étendard du progrès social.

- Les partisans de gauche honnête, c'est-à-dire les moins bêtes, ne doivent pas être dépités de ce krach de leurs valeurs, ni d'espoir vain qu'elles ne renaissent (quand elle renaît de ses cendres, la religion ne peut renaître sous le même aspect, faute de paraître "nouvelle"). Dans un discours passé inaperçu il y a quelques années, François Hollande l'a fort justement dit, quoi qu'en termes plus voilés, reprochant à son adversaire de marcher sur les plates-bandes idéologiques de la gauche : les valeurs de gauche sont d'abord utiles aux industriels de droite. En ce sens, l'apôtre du culte identitaire Eric Besson, reconverti dans le football, n'a effectivement pas trahi la gauche, mais son clan.

- Ces partisans peuvent trouver dans le pacifisme une cause bien moins vile que la justification la plus subtile de la propriété, en quoi le culte identitaire de gauche consiste. Tous les signes de régression sociale, dont le football, constituent un avertissement macabre, car se sont systématiquement les civilisations ou les sociétés déclinantes les plus carnassière, comme les fauves blessés.

- Il faut se garder de la rhétorique pacifiste du football comme de celle des organisations internationales chargées d'assurer l'ordre mondial, dont le passif est extrêmement lourd, et dont on ne peut s'empêcher de penser, à l'instar de Louis-Ferdinand Céline, qu'elles ont contribué à la guerre, bien loin d'en dissuader, tant la coïncidence des plus grands charniers et des beaux discours pacifistes est frappantes.

Bardamor

12:56 Publié dans Fauchon la Culture ! | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fanzine, au trou, anarchiste, satirique, football, populisme | | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu