Avertir le modérateur

26/09/2012

La religion de Charb (2)

- La religion de Charb est à peu près ce qu'il est convenu d'appeler cartésianisme. Un mensonge universitaire courant est de faire croire que ce cartésianisme est typiquement français, alors qu'il est typiquement "élitiste" ou universitaire, et que la littérature et l'art français sont parmi les moins élitistes au monde ; le deuxième mensonge est de faire croire que le cartésianisme est irréligieux. C'est occulter que l'université a pour principale fonction historique, non pas la science mais la morale ou l'éthique.

- Il faut dire que la structure même de l'élitisme, pyramidale, est d'essence religieuse et non scientifique ; par conséquent la logique de récusation de l'élitisme - celle de Karl Marx, par exemple, ou encore de Molière, de Shakespeare la plus radicale, de l'abbé Grégoire, de Georges Orwell - est une logique scientifique. (...)

Lire la suite

15:24 Publié dans Fauchon la Culture ! | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : webzine, au trou, charb, religion, cartésianisme | | |

Caricature Prince Charles

fanzine,au trou,caricature,prince charles,closer,webzine,satirique,au trou,zombi

13:31 Publié dans Ecran Total | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fanzine, au trou, caricature, prince charles, closer, webzine, satirique, zombi | | |

24/09/2012

La religion de Charb

- La religion la plus courante et qui engendre le plus de fanatisme est celle qui pousse à remettre son suicide à demain : pourquoi un tel consentement à vivre ?

- Essentiellement, la religion est un principe vital. Les rituels religieux se concentrent d'ailleurs sur les choses vitales, et ont pour effet de les exalter.

- Le socialisme, s'il fournit de nombreux moyens de vivre, plus ou moins efficaces, dont le travail pour l'ouvrier, le pouvoir pour ceux qui ont le goût de dominer, ou la culture pour les intellectuels, ne fournit pas de raison de vivre. Le socialisme est donc une religion ; les "lendemains qui chantent" du socialisme ne sont pas moins fantaisistes que les sept vierges promises aux martyrs d'Allah. Le principe d'égale jouissance des hommes est démenti par toute l'histoire, et en outre par le principe de la concurrence économique.

- La première cause du fanatisme religieux est en soi ; et si ce fanatisme est difficile à vaincre, ce n'est probablement pas, contrairement à ce qu'on peut penser, en raison d'un amour de soi excessif, mais au contraire d'un manque d'amour de soi.

Télémax

01:09 Publié dans Fauchon la Culture ! | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cahrb, religion, webzine, au trou, fanzine, satirique | | |

22/09/2012

Pitié pour Charb

webzine,au trou,satirique,fanzine,caricature,charb,charlie-hebdo,marine le pen,editorial cartoon,zombi

- La communauté musulmane dispose-t-elle en France d'un organe de presse comparable à "Charlie-Hebdo" pour railler publiquement des valeurs républicaines de Charb et des ses confrères ? La réponse est non. Est-ce légalement possible ? La poignée de manifestants contre la politique étrangère française pro-américaine a été interpellée récemment par les forces de police sur l'ordre du nouveau ministre de l'intérieur M. Valls.

- L'anti-islamisme de "Charlie-Hebdo" est-il un néo-colonialisme ? A l'échelle mondiale, on constate au cours des dernières décennies un déséquilibre accru entre l'Occident, riche, et le reste du monde,  inféodé ou affamé. La pénurie de nourriture et les émeutes de la faim dans des pays relativement "privilégiés" du Nord de l'Afrique et d'Asie ont joué un rôle de précipitant dans les révolutions arabes, dont le chaos que connaissent ces pays actuellement est la conséquence. Bref, bien que le colonialisme ait été officiellement aboli, ses effets se font sentir d'une manière plus cruelle qu'avant. Ce phénomène paradoxal implique une rhétorique néo-colonialiste nouvelle, plus subtile. Et la formule de K. Marx est vérifié : "Les Droits de l'Homme" se limitent aux droits de l'homme égoïste. Une chose est sûre, la présentation des faits par Charb comme l'affrontement de la liberté d'expression et des valeurs religieuses islamiques est du niveau de la propagande du FN, voire plus grossière.

- D'une manière générale, "Charlie-Hebdo" pose le problème d'une contre-culture quasiment officielle ou "institutionnalisée" (ce que représente également le FN) ; en effet, Charb pose quasiment l'équation : "politiquement correct" = liberté d'expression.

Bardamor

21/09/2012

Caricature Angela Merkel

caricature,angela merkel,europe,webzine,fanzine,au trou,satirique,editorial cartoon,zombi

13/09/2012

Caricature Clint Eastwood

fanzine,webzine,au trou,zombi,clint eastwood,caricature,satirique,editorial cartoon,barack obama

L'économie facile

Imaginez un peu que les Mayas ne se soient pas plantés dans leurs estimations de la durée de vie du sytème solaire : nos économistes, qui n'ont pas été capables de prévoir la crise plus de trois semaines à l'avance auront l'air de vraies truffes à côté, non ? Ah, ils seront morts dans ce cas-là, c'est vrai, j'avais oublié.

- La bonne excuse, c'est la "psychologie" ; eh, oui, pas moyen de prévoir grand-chose, disent les économistes, puisque l'économie dépend très largement de la psychologie des masses, forcément capricieuses. Par exemple, il faut être atteint de troubles obsessionnels pour s'acheter cinq paires de chaussures quand on parcourt cinquante mètres par jour ; dans 95% des cas, le téléphone portable n'est qu'un reliquat de cordon ombilical, dépourvu d'usage pratique ; etc.

- mais qu'est-ce qui rend les gens malades à ce point ? De quoi ont-ils peur pour se réfugier ainsi dans la consommation de biens inutiles ? De la fin du monde selon les Mayas ?

14:44 Publié dans Club de l'Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : maya, économie, système solaire, psychologie | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu