Avertir le modérateur

17/10/2012

La religion de Charb (4)

Un anarchiste aboutira rapidement à la conclusion que la religion laïque de Charb et l'islam sont beaucoup moins opposés qu'on ne peut le croire de prime abord.

En effet, l'économie joue un rôle déterminant dans la religion. On peut même dire que le constat, par Marx, du rôle de plus en plus marqué de l'économie dans la politique moderne, signifie l'affaissement de l'ordre politique au niveau moral ou religieux. L'homme, contemporain de Platon, est un "animal politique" ; l'homme moderne est un animal religieux. Ainsi, la publicité commerciale joue exactement sur la même corde sensible et affective que la plupart des religions. En même temps que l'organisation du commerce international entraîne ou fonde l'éthique libérale des "droits de l'homme", cette organisation contredit et empêche radicalement l'accomplissement de cet idéal. Tout simplement parce que la démocratie, comme toutes les perspectives abstraites, n'a pas tant vocation a être accomplie qu'à servir de ciment et de garde-fou "ici et maintenant". (...)


Les idéaux sociaux-démocrates relèvent de la foi religieuse. Cette religion laisse peu de place à la liberté d'expression, puisqu'elle est parvenue à occulter complètement la critique par Marx du système de droit totalitaire républicain. 

- La religion se situe le plus souvent au niveau du "lien social", comme on dit aujourd'hui ; un des rôles principaux du clergé est de faire paraître ce lien "pur", selon divers moyens au cours des siècles, regroupés sous le vocable de "l'éthique".

Ici, il n'est pas inutile d'indiquer cette particularité occidentale, à savoir que le judaïsme s'oppose à la formule religieuse de l'éthique, suivant au contraire l'histoire, et le christianisme d'une manière encore plus nette. Conséquence : quand des institutions dites "judéo-chrétiennes" veulent s'imposer, l'Eglise romaine avant les Etats-Unis d'Amérique, elles ne peuvent le faire que contre l'esprit et la lettre de leurs propres textes fondateurs, ce qui n'est bien sûr pas sans conséquence dans l'histoire de l'Occident moderne, dont la religion de Charb est un produit dérivé.

De même, sans la notion de cette contradiction interne, l'art occidental est à peu près incompréhensible. L'esthétique hégélienne, c'est-à-dire nationale-socialiste, revient à n'envisager l'art que sous son aspect technique, c'est-à-dire religieux (pour comprendre le rapport étroit entre la technologie et la religion, et pourquoi l'avertissement de Rabelais contre "la science sans conscience" est lié à l'anticléricalisme de ce dernier, il suffit d'examiner le rapport de l'homme moderne aux gadgets technologiques - rapport essentiellement religieux, qualifié par Marx de "fétichisme".)

- L'athéisme de Charb est "moderne", et par conséquent en tant que tel, religieux, puisque la modernité est une notion religieuse, fondée sur le négationnisme de l'histoire. Il faut comprendre ici la "religion" comme l'admission du plan inconscient, que les valeurs laïques républicaines n'impliquent pas moins que la religion mahométane. Il n'est même pas possible de prouver que la formule islamique est plus communautaire et restrictive que la formule républicaine, étant donné que cette formule fluctue en fonction de nécessités sociales pratiques, auxquelles seuls quelques fanatiques accordent une valeur mystique.

L'hégélianisme, qui contient la formule de la religion moderne, n'est aux yeux de Marx, qu'un négationnisme ; et le plus subtil des négationnismes, puisqu'il revendique l'histoire (millénarisme) au lieu, comme Nietzsche, de la honnir, à cause de la remise en cause du bonheur et de la joie, de l'idéal social, que le point de vue historique entraîne. Il est faux historiquement de désigner comme font Hitler, Nietzsche, et tous les tenants de l'éthique républicaine en général le christianisme ou le judaïsme comme les responsables de la décadence de l'Occident ; en revanche il est vrai que les prophètes juifs ou chrétiens ignorent le plan éthique ou moral, qui est celui de la civilisation. Par Shakespeare, la tyrannie totalitaire est annoncée avant Marx comme le triomphe du culte de l'art et du point de vue civilisateur dans l'Occident, bien que celui-ci soit fondé sur les écritures qui l'invalident le plus.

De sorte que, si les religions paysannes traditionnelles font place à l'inconscient, entravant ainsi la "science consciente" (l'islam a un rapport avec ce type de religion) au profit du clergé ou d'une élite (Marx a raison de souligner que l'aspiration à la science est un mouvement plus populaire qu'élitiste), l'Occident moderne et sa détermination technocratique requièrent d'accorder à l'inconscient une place encore plus grande. Et cette part excessive accordée à l'inconscient, à l'encontre de l'effort d'élucidation artistique ou scientifique, est précisément en quoi consiste le totalitarisme, c'est-à-dire en une forme de consentement à l'aliénation. Elle justifie Orwell de signaler l'efficacité renforcée de la censure dans le monde totalitaire moderne, censure dont le "politiquement correct" est la preuve courante.

- L'ignorance ou l'inconscience se situe à de très nombreux niveaux dans la religion de Charb. Elle commence par l'ignorance des racines de l'athéisme moderne, qui ne peut en aucun cas être rattaché aux philosophies matérialistes antiques, comme de grossiers thésards ont tenté de le faire ; pour la simple raison que ces philosophies antiques n'étaient pas "athées" (pas plus que les philosophes des Lumières), comme il est facile de le vérifier ; à quoi il faut ajouter que les principaux philosophes modernes athées envisagent bel et bien l'athéisme comme une religion (animiste) nouvelle, et non un matérialisme (le propos de Marx n'est pas l'athéisme, mais l'anticléricalisme, en quoi il s'inscrit presque dans une tradition typiquement française, qui va de Rabelais à Céline, en passant par Molière, Balzac, etc.). La conjonction de l'athéisme et du cléricalisme dans la philosophie morale allemande n'est seulement paradoxale qu'en apparence. L'histoire enseigne que les régimes théocratiques sont ceux où la foi en dieu s'étiole dans l'usage incessant de dieu au service de la société humaine.

L'inconscience de nombreux athées aujourd'hui est celle du transfert de la souveraineté de dieu vers le peuple par la bourgeoisie industrielle, suivant une formule qui ne répond en aucun cas à un mobile scientifique, mais afin de restaurer le rapport de soumission du peuple à l'élite bourgeoise, après la destruction du régime précédent, qui répondait au besoin de soumettre la paysannerie à l'aristocratie. L'athéisme moderne répond largement au besoin de la bourgeoisie d'inventer une religion nouvelle pour le prolétariat. De cette adaptation, l'Education nationale républicaine s'est faite l'instrument, sans moins de servilité que le clergé catholique auparavant à l'égard des puissances financières.

Charb oppose donc à l'islam des valeurs (la liberté d'expression) dont la notion de "politiquement correct" trahit l'essence religieuse, et qui est pour ainsi dire le nouveau mode de censure imposé par les élites modernes occidentales, en remplacement de l'ancien index ou inquisition religieuse. Outre que ce "politiquement correct" est une tartuferie extraordinaire, il trouve sa justification presque exclusive dans le renforcement du respect de valeurs définies par une élite restreinte. Il n'est pas difficile pour un musulman d'établir que le féminisme occidental n'est autre qu'un fétichisme (il pourra le faire à l'aide de Marx), et que le fétichisme est le contraire de l'humanisme dont certains Occidentaux arrogants ont le culot extraordinaire de se prévaloir, prenant le tiers-monde pour le terrain de jeu de leurs expériences sexuelles, c'est-à-dire le moyen de se faire reluire à la face du monde.

Télémax

15:50 Publié dans Fauchon la Culture ! | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : charb, religion, au trou, webzine, anarchiste, athéisme | | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu