Avertir le modérateur

29/12/2012

Revue de presse

"(...) Gallimard est un symbole de tout ce qui cloche en France. Comme Ben Ali avant janvier 2011, tout le monde sait qu'il est nul et nuisible, mais tout le monde le craint.

Nous mourrons de sa culture morbide, de ses réseaux d'intimidation, de son esthétique de croque-mort. Gallimard, il va bien falloir le quitter avant qu'il nous entraîne dans sa chute. Gallimard, il va falloir le renverser comme une dictature arabe."

Pacôme Thiellement (in : Chronicart, déc. 2012).

C'est bien envoyé. Mais il faut s'empresser d'ajouter que les chutes de Ben Ali ou Kadhafi, après celle de Saddam Hussein et avant celle du prince de Damas, ne changent rien à l'oppression du destin. Mieux vaut s'interroger sur les causes qui ont permis l'imposture de Gallimard ou de BHL, plutôt que de les désigner comme des boucs émissaires. De leur propre chute les puissants, dans tous les registres, sont les premiers acteurs.

Bardamor

Caricature Jean-Marc Ayrault

webzine,fanzine,au trou,caricature,jean-marc ayrault,françois hollande,étrennes,editorial cartoon,zombi,dessin,presse

27/12/2012

Chat noir & BD

 

fanzine,au trou,webzine,anarchiste,caricature,rodolphe salis,zébra

J'ai négligé un peu ce blog ces derniers temps, pour cause de participation au fanzine de BD "Zébra". J'y vais de mon petit hommage à Rodolphe Salis (caricature) et sa bande du "Chat Noir", qui sous leurs faux airs de zazous, résistèrent mieux que la volaille militante d'aujourd'hui, les couilles molles de "Charlie-Hebdo" ou autre, qui bouffent à tous les râteliers. Cet hommage est consultable ici :

 

02:25 Publié dans Fauchon la Culture ! | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fanzine, au trou, webzine, anarchiste, caricature, rodolphe salis, zébra | | |

26/12/2012

Céline vaut de l'or ?

fanzine,au trou,webzine,anarchiste,louis-ferdinand céline

Encore un cas d'anticélinisme primaire - cette fois de la part d'un profiteur de guerre (économique).

Le message est clair : "Louis-Ferdinand Céline vaut de l'or." Eh bien non, c'est pas ça que Ferdinand dit : il s'en prend au contraire, comme Moïse, au veau d'or. Qu'est-ce qui pousse l'ingénieur Courtial de Pereires à la science sans conscience de l'assassin moderne ? Si ce n'est l'appât du gain et la pression de sa régulière pour payer les traites du pavillon de banlieue ?

Moins sévère que Moïse, sans doute, Céline, et c'est pour ça que les juifs lui en veulent un peu. Moins sévère aussi que Shakespeare, il l'a reconnu. Céline n'est pas un prophète... N'empêche, c'est à peu près le seul qui ne soit pas vendu aux Boches, aux Ruskovs ou aux Yankees, entre tous les poètes des temps modernes, lécheurs de bâton de maréchal.

Bardamor

 



L'Economie facile

Le b.a.-ba de la science économique, c'est de la confier à des femmes. Elles ont un 6e sens pour ça. La preuve, c'est que les guerres modernes hyper-destructrices - à côté les guerres du temps jadis, c'était de la gnognotte - sont des guerres où l'économie entière des nations est impliquée, et donc même les femmes participent à la guerre de tout leur coeur.

Vous savez que les usines Citroën commencèrent par fabriquer des bombes : ah, la vache, ce que les femmes mirent le paquet en cette occasion, je sais plus combien de millions de bombes en tout, mais même Hitler fut impressionné. Quand une femme a décidé de travailler, pas moyen de l'arrêter ! Et je vous dis pas quand il s'agit d'une femme chinoise !

Si le féminisme avait un sens, c'était celui-ci : il fallait que les hommes lâchent les rênes de la politique : le "tout économique", c'était pas de leur ressort. Il aurait fallu faire place nette dans l'Assemblée au sexe, au lieu de tout ces sénateurs et députés virils qui passent le plus clair de leur temps à fréquenter les putes. Maintenant, c'est trop tard.

C'est pas avec des vieux syndicalistes étamés et des immigrés à cran que l'appareil va se remettre à produire ! On a raté le coche du féminisme ! Et vu la promptitude des gens à tout mettre sur le dos des femmes, c'est la mère Merkel qui va tout prendre.

Bardamor

01:00 Publié dans Club de l'Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fanzine, webzine, anarchiste, au trou, bardamor, économie | | |

Caricature Gérard Depardieu

fanzine,webzine,au trou,caricature,zombi,gérard depardieu,michel houellebecq,culture,belgique

07/12/2012

L'Economie facile

Les Français sont de plus en plus consternés par le niveau d'incompétence des économistes qui les gouvernent. Rappelons-leur que Karl Marx n'est pas un économiste, mais un historien, sachant le négationnisme de l'histoire véhiculé par la prétendue "science" économique.

Rapprocher l'économie moderne du fétichisme, comme fait Marx, permet de comprendre la dimension religieuse de cette économie, et que le mode de consommation actuel est proche du rituel religieux. L'irrationnalité de l'économie capitaliste est donc de nature religieuse. L'aveuglement de la science économique tient à la foi dans le caractère inoxydable des systèmes d'exploitation capitalistes, appuyés sur un colonialisme qui ne dit pas son nom.

D'une manière générale, l'aspiration spirituelle implique un détachement de la propriété. Un des trucs religieux courants de l'art libéral, afin d'hypnotiser les foules, est de faire passer le rêve ou l'onirisme pour un mouvement spirituel, alors qu'il est trivialement organique et chimique. Le mépris de la propriété, chez Marx comme Rousseau avant lui, suffit à indiquer le caractère spirituel du propos marxiste.

Déspiritualisée, la religion se situe à peu près au niveau du droit. C'est la raison pour laquelle Marx conclut du système de droit républicain hégélien ou national-socialiste qu'il prolonge le droit religieux de l'Eglise romaine en l'aggravant - qu'il est un opium plus fort. L'opposition entre le droit romain et les textes spirituels chrétiens est facile à constater, et ce grand écart a suscité les railleries de nombreux artistes chrétiens lors de la domination religieuse de l'Eglise romaine. Le monachisme a été particulièrement visé, comme le lieu d'aisance où s'est élaboré cette subversion. Marx estime le raisonnement des citoyens républicains plus gravement affecté encore par la science juridique, propice à vider l'histoire de son sens, ou lui affecter un orientation mécanique qu'elle n'a pas, comme Hegel, impropre à élucider la mutation accélérée des systèmes juridiques modernes.

Télémax

 

10:13 Publié dans Club de l'Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fanzine, au trou, webzine, anarchiste, anarchie, économie, karl marx | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu