Avertir le modérateur

04/04/2013

La Vierge Bleu-Blanc-Rouge

Suite à l'affaire Cahuzac, qui éclabousse l'aile gauche du parti libéral, actuellement au pouvoir, petit cours de catéchisme républicain ce matin sur une radio aussi libre et indépendante qu'un député, par Natacha Polony, que je décide de surnommer "la Vierge Bleu-Blanc-Rouge", tant son propos est naïf et dénué de relation avec l'histoire.

Natacha Polony a l'habitude de confronter la déliquescence morale actuelle des "élus de la nation" à une République exemplaire, qui n'a jamais existé que dans les songes. Et, le pire, c'est qu'elle semble être de bonne foi. (...)


La République a constamment été secouée par des scandales depuis qu'elle existe, affaires de moeurs ou de corruption financière.

Non seulement la corruption morale, mais la République est impliquée dans les guerres civiles européennes les plus atroces de l'histoire de l'humanité. République et culte nationaliste sont indissociables. On ne voit guère où Natacha Polony peut aller chercher des exemples édifiants ?

Depuis 1958, il est même abusif de parler de République "démocratique", au vu du rôle symbolique attribué aux députés dans la nouvelle constitution. On vit donc dans une sorte de régime dictatorial, tempéré par l'extraordinaire abondance de biens et de richesses, captés en grande partie par l'Occident dans les pays du Tiers-Monde ; le cas de l'impérialisme américain est le plus flagrant, mais la France et l'Allemagne ne sont jamais que ses fidèles lieutenants.

A partir du moment où la France est engagée dans un processus de compétition à l'échelle mondiale, dont ses institutions dépendent, on voit mal comment son élite pourrait se comporter de façon vertueuse ?

Incidemment, Natacha Polony en fait la remarque, puisqu'elle évoque la "mondialisation" parmi les causes de la corruption. Ignore-t-elle que les effets de la mondialisation se sont fait sentir bien avant l'instauration en France d'une République ? Et que, par conséquent, sur le plan moral et même scientifique, le régime républicain est celui qui entérine les effets de la mondialisation. C'est principalement la raison pour laquelle Karl Marx est farouchement antirépublicain : la République assure la continuité du raisonnement juridique avec les monarchies précédentes. Au milieu du XIXe siècle, Marx étudie déjà le phénomène de la mondialisation, de l'opium et du fétichisme religieux lié au capitalisme : et il le fait mieux que les soi-disant "philosophes" actuels. Il le fait d'ailleurs CONTRE la philosophie et CONTRE le millénarisme national-socialiste de Hegel, qui prête au progrès juridique une force de progrès qu'il n'a pas.

Quant à la morale républicaine, que notre Vierge bleu-blanc-rouge invoque à tout bout de champ, comme tout système de valeur, il a surtout pour effet d'intimer le respect des élites par ceux qui n'en font pas partie. C'est en raison du dévoilement de ce plan que la morale de l'Eglise catholique romaine s'est effondrée au cours du XIXe siècle. La morale républicaine a d'abord pour but de se substituer dans les classes ouvrières à la morale catholique romaine ; elle n'en est qu'une adaptation. La disparition progressive depuis la seconde guerre mondiale du monde ouvrier explique donc en partie que la morale républicaine a perdu son sens concret. Il ne lui reste plus qu'un sens abstrait assez indéfinissable. Et dont on peut penser que les élites politiques et économiques sont les premières à s'affranchir.

Plus encore que sur le plan éthique, c'est sur le plan scientifique que les élites républicaines sont défaillantes, excitant le culte identitaire barbare au détriment de l'enseignement de l'histoire, enseignant aux gosses une mythomanie de la République, d'une pauvreté extrême et qui explique que les écoliers se passionnent plus pour les vieilles mythologies païennes.

Bardamor

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu