Avertir le modérateur

17/02/2014

Antisémite, Marx ?

Dans la petite vidéo-gag ci-dessous, on peut voir Raphaël Enthoven s'efforcer de persuader le public d'Arte que Karl Marx n'est pas un auteur recommandable, en un mot qu'il est "antisémite". Un certain Yvon Quiniou, moins célèbre, se fait l'avocat du diable, mais pas trop quand même, pour éviter d'aller rôtir en enfer.

- De fait, qu'y a-t-il à retirer d'un historien barbu, qui prône la dissolution de l'Etat, déclare que le progrès de la science s'effectue contre la philosophie, ne prend pas les droits de l'homme au sérieux, doute des compétences économiques des élites libérales, et pose l'équation de la barbarie moderne et du nationalisme ?

- Quand "l'antisémite" a des origines juives, comme Marx, la démonstration de son antisémitisme requiert une couche de rhétorique supplémentaire, domaine dans lequel la philosophie moderne n'est pas avare. A la rhétorique, notez que Enthoven préfère souvent des mimiques d'acteur de films français : il a raison, les mimiques reviennent au même que la rhétorique, et c'est plus efficace auprès des dames.

Y. Quiniou cite son "ami Francis Kaplan" : lui aussi juge que Marx est antisémite. Il faut dire que ledit Kaplan est spécialisé dans la traque du juif antisémite, ayant aussi à son tableau de chasse l'essayiste Simone Weil, déviante sur le plan des idées au regard de l'orthodoxie nationaliste juive. Kaplan est Américain, et par conséquent il aime autant les procès que Marx les déteste. On voit d'ailleurs que le sentiment nationaliste obéit à la même logique que l'esprit de famille - l'individu qui s'en éloigne est honni par le reste du troupeau.

- Au lieu de bafouiller, Y. Quiniou ferait mieux de dire que Marx n'est pas raciste, car il n'est pas nationaliste. Le racisme n'est pas une science, c'est un argument plus ou moins scientifique au service d'intérêts communautaires ou nationaux.

- Du reste Marx est suffisamment informé du judaïsme et de la bible, qu'il cite fréquemment, pour savoir ce que M. Quiniou ignore, à savoir que la doctrine du "peuple élu" ne fonde en aucun cas une théorie raciale ou un nationalisme, pour la simple raison que la logique du judaïsme, contrairement à celle du nationalisme, n'est pas anthropologique.

- Marx ne condamne pas les Juifs, mais le veau d'or ; il n'y a rien d'étonnant à ce qu'il se montre plus sévère avec les Juifs corrompus (et les chrétiens), dont la mission est de faire cesser le règne des idoles. La prochaine étape du petit juge Enthoven sera donc d'inculper Moïse pour antisémitisme.

- A quoi sert la chaîne Arte, en dehors de dépenser l'argent public ? A réconcilier les Allemands et les Français, nous dit-on : comme si Allemands et Français n'avaient pas déjà TROP collaboré.


Télémax

Commentaires

Il est rare que je réponde à ce genre d'attaque, qui vole très bas. Mais vous n'avez manifestement rien compris à mon propos, parfaitement clair et non "bafouillé" (voir le large succès de l'émission): Marx n'est pas antisémite, il critique le fait que, pour des raisons historiques, les juifs incarnent l'aliénation par l'argent typique du capitalisme. Il veut donc, non seulement les libérer politiquement comme le veut Bauer, mais les libérer ou les émanciper humainement en les libérant de cette aliénation mercantile! Vous devriez vous féliciter qu'un philosophe marxiste (voir l'ensemble de mes écrits) puissse le dire à la télévision!

Écrit par : quiniou yvon | 18/02/2014

Vous défendez K. Marx avec des arguments qui n'en sont pas, et ce dialogue de curés vertueux se termine par la conclusion de R. Enthoven que, malgré tout ce qui peut être dit pour défendre K. Marx, c'est un antiphilosophe suspect du plus grave péché qui soit aujourd'hui - l'antisémitisme, qui a remplacé la négation de dieu dans l'échelle des péchés.

1/Votre "ami Francis Kaplan" est animé par la névrose religieuse typique de l'inquisiteur - le procès post-mortem qu'il a intenté à Simone Weil pour antisémitisme est assez dissuasif de le citer en référence scientifique.

2/Contrairement à votre insinuation, la religion de Moïse est bel et bien une religion universelle, quoi que cet universalisme ne soit pas d'ordre anthropologique, ou justement parce qu'il ne l'est pas. Qui a repris avec plus de force que Marx le combat de Moïse contre le veau d'or, souligné que le christianisme ou le judaïsme des élites occidentales n'était qu'une feinte ? L'hypothèse la plus probable est que les Juifs nationalistes anti-universalistes en veulent à K. Marx et à tous les juifs fidèles qui leur rappellent leur propre trahison.

3/En tant que "marxiste", je tiens le PCF auquel vous appartenez pour le moyen de censure le plus efficace de la critique marxiste en France. J'ai d'ailleurs assez de mal à imaginer Marx cautionnant un outil de propagande capitaliste tel que la télévision, à ne pas y voir une invention ultime des élites contre la science.

Écrit par : Télémax | 18/02/2014

Pour conclure le débat, sur un ton civil et non haineux: 1 Dans la 1ère partie de "La Question juive", le christianisme, autant et même plus que le judaïsme, est au centre de l'analyse. C'est un texte admirable qui montre qu'une émancipation politique du juif ou du chrétien qui leur accorde, à travers une état démocratique parfait, la liberté de conscience et de pratique (que Marx a toujours revendiquée)n'est qu'une émancipaton partielle, qui laisse intacte l'aliénation socio-économique dont ils sont victimes et la domination de l'argent qui pèse sur eux, ce qu'il appelle "l'égoïsme pratique" qui oppose les hommes entre eux. Comment ne pas adhérer à ce diagnostic et à ce projet d'émancipation humaine complète? 2 Dans la 2ème partie il parle cette fois-ci plus précisément des juifs. Certaines formules peuvent choquer (le juif associé au trafic, au commerce, donc à l'argent, etc.), mais elles ne pointent pas une essence naturelle du juif (c'est cela l'antisémitisme)ni même seulement religieuse, mais "une essence hautement empirique", elle-même rapportée au caractère bourgeois (= capitaliste) de la société qui la produit et dont les chrétiens sont eux-mêmes victimmes. C'est donc cette société qui est en cause: elle est aliénante et ele est à l'origine de l'aliénation religieuse. A nouveau: diagnostic admirable de lucidite et de profondeur! Yvon Quiniou.

Écrit par : yvon quiniou | 22/03/2014

Ah, ah, si vous croyez que Marx était "civil", vous devez le confondre avec Marcel Proust. Sa vie durant, Marx a subi des flics dans le genre de Raphaël Enthoven, menteur et truqueur professionnel, arrangeur de la philosophie au goût du jour. Il est bien plus facile de diffamer les morts que les vivants, ainsi que vous l'avez fait tous les deux, et votre "ami" Francis Kaplan avec Simone Weil.

- Vous ignorez tout ou faites semblant d'ignorer tout du christianisme et du judaïsme, ce qui est très dommageable s'agissant de l'étude de Marx, chrétien comme Engels, révolté par les pratiques esclavagistes du patronat occidental "judéo-chrétien". Ainsi, il n'y a pas de "judaïsme naturel", puisque la religion de Moïse est une religion métaphysique ; par conséquent votre définition de l'antisémitisme n'a aucun sens. C'est d'ailleurs pour le moins étrange de la part d'un soi-disant marxiste d'aborder la question de l'antisémitisme sous l'angle essentialiste et non historique.

- La tactique de R. Enthoven, dont je rappelle qu'il est officiellement athée (= non juif) est transparente : il s'agit de fournir la caution du judaïsme au nationalisme et au capitalisme de l'Etat israélien et de ses alliés. Or Marx fait partie des historiens qui démontrent le mieux la correspondance parfaite entre le nationalisme et la haine raciale. D'où les diffamations visant Marx de la part de factotums des cartels capitalistes occidentaux.

Écrit par : Télémax | 22/03/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu