Avertir le modérateur

04/05/2014

Anarchiste, Vallotton ?

Le "Grand Palais" consacrait l'hiver dernier une expo. à Félix Vallotton, artiste françaiswebzine,anarchiste,au trou,dessin,presse,félix vallotton,caricature,bois gravé d'origine suisse dont les dessins de presse pour "L'Assiette au Beurre" et diverses publications satiriques ont mieux résisté au temps que sa peinture, jugée déjà un peu bizarre et pas très sexy du vivant de l'auteur. En effet, contrairement à Courbet, Vallotton ne savait pas peindre des pétasses lubriques pour satisfaire de riches commanditaires.

Avant de répondre à la question : Vallotton était-il anarchiste ?, nous pouvons remarquer la tendance depuis deux ou trois décennies des conservateurs de musée, critiques d'art et divers plumitifs, à nier les idées anarchistes de l'artiste qui fait l'objet d'une exposition, ou à les dénigrer. Je pense en particulier à Gustave Jossot, ennemi juré des valeurs républicaines bourgeoises et sanglantes, que les soi-disant curateurs de l'exposition ont tenté de faire passer pour démodé sur ce point, comme si le militarisme de la République française s'était considérablement atténué depuis Jossot. Citons également le cas de Kees Van Dongen, traité d'"anarchiste mondain" en raison de son emploi à la fin de sa carrière par le gratin de la bourgeoisie parisienne. On peut toujours trouver à redire sur Van Dongen, son voyage en Allemagne et ses mondanités, mais il n'y a là rien de comparable à la caution fournie par des artistes ou des philosophes plus récents au régime totalitaire soviétique, auteur de plusieurs génocides : Eluard, Aragon, Sartre. Sartre, dont la statue est toujours à St-Germain-des-Prés, tandis qu'on déboulonne celle de Lénine dans l'ex-empire soviétique ! Le plus probable est que ce sont les idées anarchistes de Jossot ou Van Dongen qui sont visées par les autorités culturelles, au-delà de Jossot et Van Dongen. On pourrait poursuivre ce débat sur la censure moderne plus loin, en ajoutant un chapitre sur Marx et Nietzsche, le traitement stupéfiant qui leur est réservé par l'université française, prétendument à la pointe de la science et qui absorbe des budgets gigantesques.

Mais revenons à Vallotton. Si l'on ne peut pas parler d'un véritable anarchisme, c'est-à-dire d'une véritable critique des valeurs bourgeoises modernes, le fait est que Vallotton s'est toujours tenu à distance de ces valeurs, en marge. Vallotton peint la bourgeoisie en violet ou en pourpre, qui sont les couleurs de la pourriture. Il démasque également le caractère abstrait, mathématique, du totalitarisme moderne, c'est-à-dire derrière l'apparente unité sociale et le sourire uniforme, le relativisme le plus grand, destructeur de l'individualisme. Les bois gravés de Vallotton soulignent que la foule est devenue LA personnalité morale marquante des temps modernes. De fait, Vallotton précède de peu la culture de masse, mise en oeuvre par les élites bourgeoises afin de manipuler les foules.

Bardamor

14:46 Publié dans Fauchon la Culture ! | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : webzine, anarchiste, au trou, dessin, presse, félix vallotton, caricature, bois gravé | | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu