Avertir le modérateur

29/05/2014

Valeurs républicaines

La principale activité morale de la République française, c'est le blanchiment. L'affairewebzine,au trou,anarchiste,valeurs républicaines,blanchiment,bygmalion,alain juppé,jean-françois copé,natacha polony,de gaulle Bygmalion, mettant en cause Jean-François Copé et le financement de "la vie politique", l'illustre une nouvelle fois. On observe en effet que, dans cet énième cas de financement illégal, Alain Juppé fait figure de chevalier blanc et de repreneur potentiel, alors même qu'il fut précédemment condamné pour des faits similaires. Cela revient à peu près pour un pédophile, une fois sa peine purgée, à briguer le poste de directeur d'école primaire.

La République française lave plus blanc que blanc, et il y aurait peut-être là une solution au problème de la surpopulation carcérale, si la démocratie pouvait passer du stade de la belle utopie à l'application concrète - cette solution, ça ne serait pas l'amnistie, mais l'amnésie générale.

Comme le personnel politique ne peut pas être au four et au moulin, cette opération de blanchiment est plus spécialement dévolue aux journalistes. (...)


- Que l'on comprenne bien le point de vue anarchiste : il ne s'agit pas de dénoncer la corruption des politiciens ; ça, c'est le rôle de Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon et leurs électeurs ; c'est une réplique démagogique à une secousse démagogique précédente plus forte que l'on appelle "la démocratie", et qui consiste dans le gouvernement des masses par la manipulation - une sorte de "politique quantique". La réaction populiste est vaine, car elle ne comporte pas le moindre effort pour tenter de cerner le problème du pouvoir. Elle oppose des slogans à des slogans.

L'anarchie n'est pas la jalousie des puissants, auquel cas elle ne servirait qu'à embellir le tableau de la politique. L'anarchiste se tamponne des avantages en nature dont peuvent bénéficier Jean-François Copé, Alain Juppé, ou tel ou tel cador politique. Quand bien même le bonheur serait l'unique but de l'existence, il y a probablement des joies plus simples que la compétition entre crânes d'oeuf pour diriger l'UMP, puis la France.

- Non, le problème de l'amnésie républicaine, c'est qu'il est une cause d'accroissement dangereuse de l'irresponsabilité politique. Pour évoquer un autre problème que celui de la tendance immémoriale de l'homme de pouvoir à s'approprier illégalement ce qui ne lui appartient pas, citons le cas de Natacha Polony, dont le point de vue virginal sur la République et ses institutions est confondant de stupidité (je ne dis pas de "malhonnêteté", car N. Polony donne l'impression d'être sincère, contrairement à beaucoup de consoeurs plus expérimentées).

Chaque fois qu'elle a à "traiter" d'un cas de corruption du personnel politique, censé entamer la vertu républicaine, N. Polony ne peut s'empêcher d'invoquer la figure de de Gaulle. Figure paternelle, peut-être, mais dans lequel l'histoire dissuade de voir un modèle, tant sur le plan démocratique que du droit républicain. Le palmarès politique justifierait aujourd'hui que l'on exige sa comparution devant le tribunal pénal international pour crime contre l'humanité, comme cela a été fait pour tel ou tel tyran africain, ou comme certains le réclament pour Bachar El Assad. Donc N. Polony délire, elle dit n'importe quoi à propos de de Gaulle - elle est amoureuse. Et elle n'est pas la seule : ce comportement très répandu relève du négationnisme. Et, quand ce n'est pas la statue du commandeur de Gaulle que l'on sort du placard, c'est une image d'Epinal de la République, analogue de la Vierge Marie, qui fait office de figure mystique.

L'esprit critique n'est pas plus le bienvenu au sein des valeurs républicaines, dans les institutions qui nous les présentent comme édifiantes, que dans une caserne de légionnaires-parachutistes. En fait de valeurs, il n'y a qu'un vernis, le type d'enduit qui craque au moindre contretemps. La crise économique dont les élites républicaines refusent d'assumer la responsabilité n'est sans doute qu'une secousse de faible magnitude, annonciatrice d'autres plus violentes. La caste au pouvoir s'illusionne si elle croit pouvoir intimer le respect de ses biens et prérogatives en agitant les symboles désuets de la République et un mythe complètement creux.

Bardamor


Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu