Avertir le modérateur

22/03/2014

Caricature Michel Onfray

fanzine,au trou,anarchiste,webzine,satirique,caricature,michel onfray,dessin,presse,théorie du genre,editorial cartoon,zombi

16/03/2014

L'Anarchiste Robert Crumb

Il y a des tas de sortes d'anarchistes différents, y compris certains qui se réclament dewebzine,anarchiste,au trou,robert crumb,nietzsche,michel onfray,cornélius,crème,critique,zébra Nietzsche comme Michel Onfray (grosse plaisanterie).

L'Américain Robert Crumb, lui, auteur de bandes-dessinées "underground", se situe entre le communisme et l'anarchisme. L'anarchie parce que la politique semble irrémédiablement le domaine réservé d'irresponsables ambitieux animés du souci "oedipien" ou incestueux d'épater leur mère (y compris quand celle-ci repose six pieds sous terre) -, et le communisme parce qu'il paraît excessivement utopique de ne pas envisager un mode alternatif d'organisation sociale.

Même si Karl Marx penche plutôt du côté de l'anarchie que du communisme, on retrouve cette contradiction chez le chroniqueur de la mort annoncée du capitalisme, ou du moins le germe de cette contradiction, qui a permis à la propagande soviétique ou stalinienne de compromettre Karl Marx avec les pires exactions commises par des régimes totalitaires, qu'il n'a en rien cautionnés contrairement à des salauds comme Sartre, Aragon, Eluard, etc. (en qui Marx aurait aisément décelé des curés).

Si l'hitlérisme a été vaincu par le stalinisme, qui lui-même a été vaincu par l'idéologie libérale, cela fait mathématiquement de l'idéologie libérale et de l'ultra-nationalisme européen ou étatsunien les concepts totalitaires les plus machiavéliques et les plus dangereux. Or il est un aspect de ce totalitarisme ultime que l'art de Robert Crumb dévoile utilement, dans la mesure où l'oppression s'exprime aussi sur le plan artistique. Dans l'interview qu'il donne à Gary Groth, et que l'éditeur français Cornélius a reproduit dans une petite anthologie des oeuvres de Crumb (2012), celui-ci témoigne du double obstacle à la culture populaire que constituent la culture élitiste et la culture de masse. Robert Crumb est lui-même un exemple d'artiste populaire extrêmement isolé au sein de la culture américaine.

De fait ce qui distingue l'ultra-nationalisme prétendument "post-moderne" de ses antécédents nazi ou stalinien, c'est un usage accru de la culture de masse par les élites possédantes, afin de maintenir à l'état sexuel ou animal les trois-quarts de l'humanité. On relève ainsi l'effort de factotums du capitalisme pour faire passer la culture de masse pour une "culture populaire", alors même qu'elle fait l'objet d'une prescription de nature, disons, "technocratique". Autrement dit la "modernité" n'est pas un argument religieux populaire, mais une doctrine religieuse élitiste (bien que certaines personnes issues de milieux populaires y adhèrent afin de parvenir à s'élever socialement). 

L'Américain Crumb est un artiste "underground" au sens actif et dissident du terme, et non hélas trop souvent comme sont les artistes "underground", sur une position de repli et de défense. Sa manière de combattre, de manière isolée, plaide plutôt en faveur de l'individualisme et de l'anarchie que du communisme révolutionnaire. C'est une chose que Marx distinguait parfaitement, à savoir que la science est une menace plus grande pour l'élitisme que la violence révolutionnaire, que la tyrannie parvient toujours à retourner en sa faveur, pour ne pas dire que les élites, en particulier libérales, contribuent à financer le chaos et entretenir le militantisme.

Pour une recension plus complète de "La Crème de Crumb" (éds. Cornélius), voir le webzine-BD Zébra.

Bardamor 

26/04/2012

L'imposteur Onfray

Qui, en dehors de la Fnac, décrète Michel Onfray l'ami du peuple ? D'emblée il faut dire que Marx, au contraire d'Onfray, a mis en garde le peuple contre la philosophie moderne. Onfray et Marx sont donc deux sortes d'amis du peuple opposées.

Quand Marx prône l'histoire et la vérité, au contraire Nietzsche, référence habituelle d'Onfray, prône le mensonge et la religion, le "maquillage social". D'une certaine façon Nietzsche ouvre droit à la religion psycho-sociologique que Marx proscrit, comme le prolongement des vieilles idolâtries païennes (à vocation thérapeutique dans le meilleur des cas).

Car ce qu'Onfray se dispense de dire à ses ouailles, c'est que le reproche adressé par Nietzsche aux chrétiens ou aux communistes (anarchistes), c'est l'irréligion, et non l'inverse. L'athéisme d'Onfray (Nietzsche n'est pas vraiment athée), est donc tributaire d'un sentiment religieux, voire d'un ritualisme accrus. Ce n'est pas ici un détail négligeable, car il permet de comprendre par exemple pourquoi la République laïque, ne peut opposer sa neutralité à l'islam ou à d'autres religions ; plus que jamais la République postule l'ordre public, à défaut de l'assurer toujours, et cet ordre-là impose un respect de nature religieuse. La République laïque est donc en concurrence avec les autres religions. Exactement de la même façon, on pourrait dire que l'organisation n'est pas neutre, mais soutenue par un arsenal de décrets, qui enregistrent un rapport de forces. Nombre de musulmans se contentent de dire, ce qui n'a rien de religieux, ni de neuf, que l'Occident impérialiste organise le monde selon le rapport le plus inégalitaire, et que c'est au contraire cette tartufferie-là - la prétention à l'égalité -, qui est la plus religieuse.

Rien ne sert dans le christianisme, observe Nietzsche avec exactitude, le destin de l'humanité, synonyme de volonté de puissance politique ; que la société soit prise dans son ensemble, ou suivant la condition sociale particulière de chacun. Le Christ déclare seulement l'accès presque impossible des riches aux choses de l'esprit, ce qui implique en effet le mépris ou le désintérêt de la société, et une conception chrétienne de la spiritualité strictement individualiste (...).

Lire la suite

14/12/2010

Caricatures Onfray et Freud

Dessin illustrant l'article de Télémax sur le match Onfray-Freud ("Au Trou !?" n°7 - Infos et abonnements leloublan@free.fr)

onfray.jpg


 

19:31 Publié dans Fauchon la Culture ! | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sigmund freud, michel onfray, caricature, fanzine, anarchiste, presse, satirique, dessin | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu